Drivers Corner

Ce que vous devez savoir sur le contrôle technique des poids lourds

Un véhicule utilisé pour le transport routier est soumis au contrôle technique à une fréquence qui varie selon son type.
Cette obligation relève du dirigeant de l’entreprise, mais sachant que c’est votre sécurité qui est engagée, n’hésitez pas à lui rappeler !

01 - Quel Véhicule doit passer le contrôle technique ?

Le contrôle technique concerne les véhicules dont le poids total en charge (PTAC) est supérieur à 3,5 T ou ceux qui correspondent à un genre spécifique. Les véhicules « citernes » ou « porte-citernes » destinés au transport de matières dangereuses sont astreints à la visite annuelle prévue par le Code de la route, sans distinction de tonnage.

À noter, seuls les contrôleurs agréés par le préfet, comme les centres Dekra, sont autorisés à vérifier leur bon état de marche.
  • À quelle fréquence un poids lourd doit être présenté au contrôle technique ?
  • 6 mois après la mise en circulation pour les véhicules de Transport en commun de personnes (TCP), puis 6 mois après chaque visite technique périodique
  • 1 an après l'immatriculation pour les autres véhicules
  • Quelles sont les sanctions en cas de non-respect de cette obligation ?
  • Le fait de ne pas présenter un véhicule lourd au contrôle technique est puni d'une amende de 750 € pour une personne physique ou de 3 750 € pour une personne morale. L'immobilisation et la mise en fourrière peuvent également être prescrites

02 - Quels sont les points à surveiller de la responsabilité du conducteur ?

Vous devez vérifier :
  • Avant la mise en route du moteur
  • Les niveaux
  • L’huile moteur
  • Les circuits hydrauliques (assistance de direction)
  • L’eau et le carburant
  • Le filtre à air
  • L’absence de traces d’eau, huile de graisse ou de carburant sous le véhicule pour détecter des fuites éventuelles
  • Après la mise en route du moteur
  • Le fonctionnement de la signalisation électrique du véhicule
  • La pression des pneumatiques par un contrôle visuel, sans oublier la (ou les) roue(s) de secours
  • La propreté des glaces, rétroviseurs et plaques
  • La position des rétroviseurs
  • La pression d’air
  • Le bon fonctionnement du frein principal
  • L’absence de fumées et bruits anormaux
  • En cours de conduite
  • Soyez attentif aux bruits, aux réactions du véhicules et rendez compte des anomalies
  • Après la mise en route du moteur
  • Le fonctionnement de la signalisation électrique du véhicule
  • L’état des pneumatiques, de la suspension, des traces éventuelles sous le camion qui indiqueraient une fuite
  • Il est aussi recommandé d’être vigilant et de prendre toutes les précautions nécessaires contre le vol. Des listes de parkings gardés sont publiées régulièrement dans la presse professionnelle

03 - Extincteur : Quelle obligation d'équipement selon le type de véhicules ?

Obligation d’équipement selon le type de véhicule et sa date de mise en circulation
Types de véhicules Date de première mise en circulation des véhicules concernés Types d’extincteurs
Véhicules à moteur (camions) d’un PTAC supérieur à 3,5t sans excéder 7,5t Tous les véhicules neufs ou en service quelle que soit leur date de 1ère mise en circulation 1 extincteur de cabine d’au moins 2 kg
Véhicules à moteurs (camions) d’un PATC supérieur à 7,5t À partir du 1er janvier 1996 1 extincteur extérieur d’au moins 6 kg
Avant le 1er janvier 1996 1 extincteur de cabine d’au moins 2 kg
ou
1 extincteur extérieur d’au moins 6 kg
Tracteurs routiers (pour semi-remorques) d’un poids maximal supérieur à 3,5t Tous les tracteurs routiers quelle que soit leur date de 1er mise en circulation 1 extincteur de cabine d’au moins 2 kg
Semi-remorques d’un PATC supérieur à 7,5t À partir du 1er janvier 1996 1 extincteur extérieur d’au moins 6 kg

04 - Quels sont les documents à fournir lors du contrôle technique du camion ?

  • Notice descriptive et certificat de conformité du véhicule ou sa copie
  • Certificat de conformité initial pour les véhicules livrés non prêts à l'emploi et à la première présentation à la visite technique périodique
  • Procès-verbal de réception à titre isolé et individuelle
  • Procès-verbal de la visite technique périodique défavorable (en cas de contre-visite)
  • Autorisation de circulation prévue pour les véhicules à usage spécifique
  • Attestation de vérification du système de limitation de vitesse datant de moins d'un an pour les véhicules de TCP et de matières dangereuses
  • Certificat d'installation du dispositif éthylotest antidémarrage (EAD) pour les véhicules de TCP, notamment pour le transport d'enfants, et dernière attestation de vérification périodique du EAD à partir de la 2e année d'installation

05 - A quoi correspondent les niveaux de sanction ?

  • S : Renvoi du véhicule sans réalisation de la visite
  • O : Défaut à corriger sans obligation de contre-visite
  • X : Contre-visite nécessaire avec autorisation de circuler
  • R : Contre-visite nécessaire avec interdiction de circuler
La codification C signifie que le libellé correspond à un commentaire qui n'est pas considéré comme un défaut.

En partenariat avec

logo les routiers